BLOIS.org


Blois est une ville française, capitale du Loir-et-Cher dans la région Centre. Blois est la commune la plus densément peuplée du département de Loir et Cher. Il était sous Louis XII et pendant environ une résidence royale.

Géographie

La ville est située sur la Loire, à mi-chemin entre Tours et Orléans. De part et d'autre l'un des dernier fleuve sauvage d'Europe, et il définit les unités Beauce petits (droite / nord) et de la Sologne (à gauche / sud). La ville de Blois est le cœur de la communauté urbaine de Agglopolys qui comprend 26 municipalités (Averdon, Blois, Candé-sur-Beuvron Cellettes Chailles, La Chaussée-Saint-Victor, Cheverny, Chitenay, Cormeray, Court-Cheverny, en creusant, Ménars Marolles, Les Montils, les Monthou-sur-Bièvre, Saint-Bohaire, Saint-Denis-sur-Loire, Saint-Gervais-la-Forêt, Saint-Lubin-en-Vergonnois, Saint-Sulpice-de-Pommeray, Sambin, Seur, Valaire Villerbon, Villebarou, Vineuil).

Toponymie

La première forme est attestée dans le sixième siècle et qui est indirect. Il se réfère à "habitants de Blois», les blesenses terme. Dans les Blois septième siècle a été nommé par blesis blezis or. Entrez Bleso Castro coins mérovingiens, alors que dans la conception carolingienne period de Blois Castrum Castrum blesum or blesense (la forteresse de Blois).

Le développement normal du langage du latin en français blesum conduit régulièrement à diriger Blais et Blois.

Héraldique et armoiries

L'emblème de la ville de Blois est un bouclier en or D'azur à une fleur de lis d'or (financé par Louis XII, roi de Blois d'abord voulu rendre hommage à honorer les réalisations des services rendus Blois) de la première Dexter et soutenu par un porc-épic (emblème de la Louis XII) de gueules de sable, tourné fusionnés, de gueules armés creepy et d'un loup (en termes de l'étymologie de la ville) lit de sable et armés.

Histoire

Le grand centre urbain Commencé en 1959 a permis de découvrir des traces de montrer la présence d'un habitat à la fin de l'indépendance gauloise et centre l'an urbaine à l'époque romaine. À l'époque, Hilton est dans les rues de Bourges à Chartres [3].

Blois apparaît pour la première fois en 410, quand elle fut conquise par les britanniques en chef Iuomadus que le «consul» Odon, probablement d'origine germanique des marchés. Il a fondé année semi-indépendante ou autonome est l'état de continuer à prendre la ville par Clovis en 491 [4].

En 851, pillée par les Vikings Blois Hasting en chef était [5]. Une autre source de données et d'identifier la ville qui a été limogé deux fois dans la 854 puis 856-857 [6].

En 1171, WS Blois parmi les premières villes en Europe et a accusé assassiner rituel juif, la disparition inexplicable d'un chrétien de l'enfant. Trente à 35 Juifs (une communauté d'environ 130 personnes) ont été brûlés vifs 26e Mai 1171 (20 Sivan), près de la potence [7]. Cette accusation a conduit à Pontoise autres, Joinville et le trou. Les martyrs de Blois, il a contemporains de pression considérables. En plus de deux récits en prose de Selihot incidents ont été composées. L'apprentissage des événements tragiques de Blois dit Rabbénou Tam, le 20 Sivan, un jour de jeûne pour les Juifs en France, la Grande-Bretagne et en Allemagne [8].

Blois a été le siège médiéval d'un comté dont la dynastie also champagne possédait le trône de Navarre avant. Charles de Blois était un candidat malheureux pour le duché de Bretagne, et a été béatifié.

Le 4 Juillet 1562, Beaugency est occupé et pillé la ville, dans le but de catholiques maréchal André Saint-Laurent, et, comme à Beaugency, les femmes sont [9] violée.

Le 7 Février 1568 un incendie, les protestants du capitaine Boucard et le pillage de la ville, violant et tuant les catholiques. Cordeliers sont jetés dans le puits du couvent. Les églises sont en ruine [10].

En 1588-1589, énonce les États généraux à Blois. 23e et 24 Décembre 1588, Henri III, duc assassiné dans le château de l'histoire de Blois.

Après le départ des rois à Paris, Blois perd TIC résidence royale, avec le faste et l'activité économique qui accompagne le plat. Henri IV à Fontainebleau transféré les Blois riche bibliothèque.

1814: Marie-Louise se réfugie à Blois

Modern Times

Aujourd'hui, la ZUP Beens grand projet de renouvellement urbain. Beaucoup de maisons ont été détruites publics (487 à ce jour [11] ou l'équivalent de sept bâtiments dans le but de finalement démoli en 1481) et de nouvelles maisons sont en construction (265 à ce jour) [12].

D'autres projets importants dans la ville de Blois, constater la réalisation d'un bâtiment CAN des intersections de contournement congestionnées sur deux ans plus tôt (à l'intersection de Verdun) le développement du centre-ville proposée et les propriétés, la zone piétonne et le pavage des rues. Les deux projets ont été achevés en 2007.

Les projets et les projets sont en cours. Malthus, un complexe aquatique, dont la construction est achevée au début de Septembre à ouvrir en 2011, ainsi que du palais des sports était à l'origine "La Salle du Jeu de Paume" (initialement prévu pour 2012) mais jamais le jour avant 2014. Le réaménagement de l'Vincent gare / Saint est projetée (destruction de la gare de marchandises en 2010 et le développement de l'île en 2012 Ducroux et la construction d'un pont piétonnier au-dessus de la voie ferrée en 2013). Ce travail est en cours.

Depuis Février 2010, la ville de Blois et ses partenaires (y compris Agglopolys) pour une meilleure mobilisation du service ferroviaire sont les suivants: Blois / Paris (trains plus rapides à 80 minutes en voiture).

 

Blois est le siège de la Chambre de Commerce et d'Industrie du Loir et Cher. Il y a le plus d'offres d'emploi à Blois.

Gestion

Blois est la capitale:

le département du Loir-et-Cher;

Arrondissement de Blois;

Cinq municipalités: le canton d'abord, le canton de seconde, Canton troisième, quatrième et cinquième canton Canton.

 

En outre, Blois est un membre de la communauté urbaine de Blois (le «Agglopolys»), dont le siège est situé po le territoire de la commune.

Domaines de Blois

Sud (plus de 9.900 habitants):
Vienne, la boisson, Creusille, inférieur de la rivière, les sites industriels et commerciaux

Si (plus de 6000 habitants):
Ville conjointe hôpital, basilique, Cornillettes, Crumb, les sites industriels et commerciaux

L'Ouest (plus de 9.800 habitants):
Grouets, Quinière, St. George, Foch, cabochon

Centre-ville (plus de 6800 habitants):
Cathédrale, Château, Station Square, Louis XII (quartiers historiques)

Du Nord (également connu sous le nom "du Nord du LEP") (Plus de 20 000 habitants):
Croix de Chevalier, Kennedy, Coty, Marcel Doret, Mirabeau, les Sarrasins, Villiersfins, Pinçonnière, Dumont d'Urville, Montgolfier, Parc Arrou

 

Les districts du nord sont principalement représentées par la ZUP Assemblée générale avec plus de 18.000 habitants.

La propriété de Blois est l'un des plus grands dans les rangs du LEP de la France. Il représente près d'un tiers des habitants de la ville de Blois.

Les gens célèbres nés - morts - Ayant vécu à Blois

Lignes directrices

Né Louis XII (1462-1515) à Blois, il était roi de France de 1498 à 1515.

Je Henri de Guise, 23 assassinés Décembre 1588 au château de Blois.

Sudreau Pierre (1919-2012), Grand-résistant, déporté, ministre du général de Gaulle (1958-1962), préfet de l'Indre-et-Cher, et adjoint au maire de Blois (1971-1989).

Jack Lang (1939 -), ministre de la Culture et de l'éducation de François Mitterrand, le maire de Blois de 1989 à 2000.

 

Intellectuels

Vital de Blois, les écrivains français du XIIe siècle.

Pierre de Blois (Peter Blessensis latin), diplomate et poète latin du XIIe siècle.

Boesset Antoine (1587-1643), chanteur et de composition, surintendant de la musique de Louis XIII.

Gaston d'Orléans (née 1608 à Fontainebleau, est mort en 1660 à Blois), oncle de Louis XIV fit construire une aile du château de Blois et y mourut.

Florimond de Beaune (1601-1652) avocat, conseiller à Blois présidentielles et des mathématiciens.

Denis Papin (1647-1712), physicien, mathématicien et inventeur.

Augustin Thierry (1795-1856) était un historien français, né à Blois.

Jean-Eugène Robert-Houdin (1805-1871), magicien.

Victor Auguste Poulain (1825-1918), chocolatier et créateur de la marque de chocolat éponyme 1848.

Halou né Alfred John (1875-1939), sculpteur français, Blois et mort à Paris. Il a vu le monument aux morts à Blois en 1870.

René Guénon (1886-1951), métaphysicien.

Lorjou Bernard (1908-1986), peintre, est né là-bas.

Philippe Ariès (1914-1984), historien et journaliste.

Michel de Grosourdy, marquis de Saint-Pierre (1916-1987), écrivain français né à Blois.

Françoise Xenakis, écrivain et journaliste, est né en 1930

Pierre Rosanvallon (1948 -), né à Blois, est un historien français et intellectuelle.

Claudine Doury (1959 -), photographe, né à Blois.

Jean-Louis Agobet (1968 -), beaucoup le français, la Victoire de la Musique en 2006, a terminé 21e à Blois Avril 1968.

Religieuse

Le Père Grégoire était évêque de Blois de 1791 à 1800e

Monuments

Blois est une ville de listes d'art et d'histoire.

Autour du château sont nombreuses attractions: la place du parvis vieux château du palais, entouré des dignitaires palais de justice oz. Sud, offrent une vue magnifique sur les jardins sur les toits de la ville;

La maison n'est pas sans rappeler le magicien magie Robert-Houdin, natif de Blois;

la rue de l'Arc de Château marque l'emplacement de la porte principale de la forteresse médiévale, située sur une chambre de la tour entre l'Etat et le pignon de l'aile François Ier est protégé;

Le jardin des chaînes (également connu comme le Jardin de la Lys par rapport à la armoiries royales), fondée en 1992 par Gilles Clément et prend part dans les jardins royaux train de Louis XII dans le début du XVIe siècle a créé. Ses pelouses évoquent un jardin clos de la Renaissance. Il offre une belle vue sur la façade des loges (1520) et de la Ville, avec l'Église de Saint-Vincent (XVIIe siècle) et le drapeau d'Anne de Bretagne (1500) et forme un pavillon de jardin royal;

Au lieu de cordes offre une large vue sur la vallée de la Loire et de l'Église de Saint-Nicolas;

Rampe dans le fossé CAN admirer le corps de l'aile Gaston d'Orléans d'(1635-1638), conçu par Mansart;

les fortifications de la ville et le château, 6, classé monument Novembre 1942 [14];

Eh bien Louis XII, classés comme monuments historiques de la liste de 1840 [15];

Maisons de la fin du XVe siècle et le début du seizième siècle, en bois ou en pierre, le long de la rue Saint-Lubin, et boutiques d'antiquités, librairies et restaurants. La maison, 38, rue Saint-Lubin est de 25 en tant que monument historique Novembre 1946 déposée [16] que «le 36, rue Saint-Lubin also [17].

La cour de l'hôtel de ville est la forme du palais de l'évêque de Blois, construit en 1700 par Jacques V Gabriel. Il est 25e monuments historiques Juin 1930 pris en considération [18]

L'évêque de jardin sur la terrasse surplombant la vallée de la Loire et offrent une vue panoramique sur la ville. La terrasse inférieure, ses actifs dans un jardin de roses contenant des centaines d'espèces rares. Les fouilles ont mis au jour en 2010 cimetière ans, dont l'origine exacte est encore guidé on reste inconnue.

Le pont Gabriel-Jacques (classés monuments historiques), l'œuvre de Jacques V Gabriel a été construit en 1717 et s'est terminée en Avril 1724. Sa construction en 1716 suite à la destruction du vieux pont médiéval est de 70 mètres en aval. Il dispose de 11 arches, mesure 283 mètres de long et est composé d'une pyramide de 14,60 mètres. Il s'appuie pont also selle derniers sur la Loire. Divers conflits de notre histoire: Depuis plusieurs formes étaient des TIC dans le bâtiment dévasté. Pour s'opposer en 1793, pour retarder le passage des Chouans en 1870, l'invasion prussienne en Juin 1940, l'armée allemande et 16 Août 1944, cette fois par l'armée allemande dans la désintégration, qui a explosé en retardant les trois arches centrales. Actuellement, les trois autres arches originales.

Pyramide du pont. A la jonction de Blois, sur l'arc central du pont sur la Loire Jacques-Gabriel est une réplique de la pyramide décorée aux armes de France, qui a été détruit au cours de la Seconde Guerre mondiale.

Le château du vicomte enregistrés monuments historiques deuxième Décembre 1946 [61] est un peu loin de la ville.

La cathédrale Saint-Louis a été reconstruit à plusieurs reprises dans le douzième siècle, XVIe et XVIIe une crypte carolingienne. La plupart datent de 1680 et est construit dans le gothique classique. Le clocher date de la moitié du XVIe siècle. Les fenêtres ont été faites par l'artiste néerlandais Jan Dibbets.

 

L'église Saint-Vincent de Paul est le huitième titre des monuments historiques Août 1917 classé [62].

Le abbatiale bénédictine de Saint-Nicolas est une forme associée à l'abbaye de Saint-Laumer, transept et le chœur Qui ont été construits en 1138-1186, le début de l'art gothique, tandis que la nef de la cathédrale de Chartres et les tours d'inspiration construits au début des du XIIIe siècle.

L'abbaye de Saint-Laumer, plus tard, l'Hôtel-Dieu, et a été pour certains monuments historiques pour un autre fermé [63]. Le puits de Saint-Nicolas aux moines bénédictins ont servi relie le bâtiment et a déjà répertorié 27 Décembre 1946 [64].

L'église de Saint-Saturnin est sur la rive gauche de la Loire. Old Parish Church, près de Vienne, était là au nom d'Anne de Bretagne dans le début du XVIe siècle jusqu'à 1650 et de nouveau ne fut jamais achevé. Il était un sanctuaire dédié à la Vierge. Le cloître est associé pour former cimetière monumental. Construit en 1516 et 1520, abrite les collections de la ville de façon succincte.

 

La crypte de la Bourgmoyen et les piliers de l'église de Notre-Dame de Bourgmoyen sont les seuls vestiges de l'abbaye de Bourgmoyen. Le 11 est entré dans la crypte Juillet 1945 monuments historiques [65], le 28 l'église Décembre 1928 [66].

 

Le prieuré de Saint-Jean-en-Grève est détruit, il a cellier restes, le 11 Août 1992 était monuments historiques [67] a été ajouté.

 

La Basilique de Notre-Dame de la Sainte Trinité, 28 Novembre 1996 sous la protection des monuments [68] a classé, Glockenspiel célèbre.

 

Soft-transports

 

Terrain de EV6

 

 

Euro Velo 6 ou EV6, comme un «Rivers piste cyclable €" Connu ya une piste cyclable traverse [69]. Ce type de vélo € Blois Saint-Nazaire, en reliant Constanta Ce sont les routes les plus célèbres du cycle européennes, 3653 km de long, il traverse l'Europe d'Ouest en Est, l'Atlantique à la Mer Noire, traversant dix pays. Il suit l'itinéraire des trois grands fleuves européens: la Loire, le Rhin et le Danube.

Article principal: Euro Velo sixième

Musées

Musée Archéologique

Musée des Beaux-Arts

Musée de l'objet

La Maison de la Magie

Musée d'Histoire Naturelle

Astrespace

Musées de religieux

Musée de la Résistance

 

Enseignement

Écoles universitaires et les diplômés

Collège national de la nature et du paysage (ENSNP)

Ecole Nationale d'Ingénieurs du Val de Loire (ENIVL, ENI Réseau)

ISEME (Institut Supérieur de l'entreprise European Business)

Université François Rabelais, Campus de Blois, Bachelor et Master de données

IUT (SRC section, R & D, SGM, et MP)

Classes préparatoires scientifiques (MPSI et MP) et commerciaux (ECS) dans Dessaignes secondaire [70]

Licence Droit, Economie et Management Statement loi

IFSI (Institut de Formation en soins infirmiers)

IUFM et de la CFP

Les études de base et avancées en informatique (Université de l'antenne rattachée à l'Université de Tours)

L'image scolaire et technologies de la communication (SIFE) (site officiel)

 

Écoles secondaires publiques

École d'horticulture de Blois

Lycée d'hôtellerie et de tourisme dans la vallée de la Loire

Lycée Camille Claudel

Lycée Augustin Thierry

Lycée François Philibert Dessaignes

Technique Lycée Sonia Delaunay

 

Les écoles privées de haute

Lycée Notre-Dame-des-Aydes

Lycée Sainte Marie de Blois

Lycée La Providence

 

Partenariat

La ville de Blois, avec plusieurs villes étrangères [71] Jumelée avec:

Waldshut (Allemagne) depuis le 30 Juin 1963

Lewes (Angleterre) depuis le 30 Juin 1963

Weimar (Allemagne) depuis le 18 Février 1995

Sighisoara (Roumanie) depuis le 18 Novembre 1995

Urbino (Italie) depuis le 1 er Mai 2003 Mémorandum d'amitié

Hue (Vietnam) du 23 Mai 2007, mémorandum sur la coopération

Caceres (Espagne) depuis Juin 2009, protocole d'amitié

Azrou (Maroc) du 13 Juillet 2011, mémorandum sur la coopération

Démographie

Échange démographique

Selon le recensement de l'INSEE de 2008, 46 834 habitants de Blois. La ville est classée au niveau national 133, alors qu'il était en 1999, la 118e, et la première fois au niveau du département de 291 municipalités.

Les changements dans le nombre d'habitants dans les recensements de la population dans son ensemble depuis 1793 à Blois connaissances menées. La population maximale a été atteinte en 1975 avec 49 778 habitants.

Sources: Sur la base des chiffres de Cassini EHESS maintenu jusqu'en 1962, sur la base INSEE à partir de 1968 (population sans double comptage et de la population urbaine d'ici 2006).

Immigration

Après Tribalat Michèle, en 2005, est une jeune personne de moins de 18 ans à Blois trois étrangers (au sud de 13% d'origine maghrébine, 8% et 6% de l'origine du Sahara d'origine turque). Ces trois sources ainsi (27%), à Marseille, Blois et de Villeurbanne.

Pyramide des âges

La population de la ville est relativement jeune. La proportion de personnes de plus de 60 ans (21,4%) est inférieure à la réalité de la moyenne nationale (21,6%) et le taux de comté (26,3%). Comme les dotations nationales et départementales, la population féminine de la ville plus grande que la population masculine. Taux (52,9%) est supérieure à la moyenne nationale (51,6%).

La répartition de la population de la ville est par l'âge, en 2007, comme suit:

Hommes 47,1% (0-14 ans = 18,7%, passant de 15 à 29 ans = 24,4%, passant de 30 à 44 ans = 20,6%, passant de 45 à 59 ans = 18,7%, plus 60 ans = 17,5%);

52,9% des femmes (0-14 ans = 15,8%, passant de 15 à 29 ans = 21,7%, passant de 30 à 44 ans = 18,1%, passant de 45 à 59 ans = 19,5%; plus de 60 ans = 24,7%).